Le Proximus Spirou B, une année d'exploits (vidéos)

Le Proximus Spirou a vécu une saison exceptionnelle. Les U23 ont connu une année avec seulement une défaite au compteur. De l’aveu de son capitaine, Anthony Lambot, c’est une saison qu’ils n’oublieront jamais ! Retour chronologique sur les 4 grands moments de cette saison 2016-2017.

1) Un huitième de finale prestigieux en Coupe

Invaincu en Division 3 après 5 journées, le Proximus Spirou B affronte l’ogre ostendais en huitième de finale de Coupe de Belgique au RTL Spiroudome. Les Ostendais n’ont pas encore lancé leur saison. Ils ont perdu leurs 2 premiers matchs de la saison.

Face au tenant du titre, et futur vainqueur de la compétition, les jeunes livrent un match incroyable. Sans Michael Fusek, blessé, les Carolos tiennent tête aux Côtiers durant trois quart-temps. Au final, les U23 s’inclinent avec les honneurs 84-103.

Donovan Walasiak compile 10 points, 3 assists et 2 rebonds en 16 minutes.

C'était une rencontre particulière parce qu’on ne rencontre pas les champions en titre tous les jours. Surtout nous la deuxième équipe d'un club de D1. C'était un match dans lequel on a pu se mesurer à ce qui se fait de mieux en Belgique depuis quelques années. Personnellement, pouvoir faire un bon match c'est une certaine fierté et j'en suis content. Je retiens surtout le bon match de toute l'équipe et l'envie qu'on a pu montrer sur le terrain. Je pense que c'était une jolie propagande pour les jeunes du Spirou.

2) Champion en Division 3

A trois journées de la fin, en déplacement à Sijsele, Charleroi sait qu'il peut être sacré champion s'il l'emporte. Sans trembler, les jeunes carolos battent aisément le troisième du classement.

Le Proximus Spirou B revêt son costume de patron en terres brugeoises. Les 4 quart-temps sont en faveur des Hennuyers : 17-24, 15-15, 17-22, 25-26. Au bout des 40 minutes, ils l'emportent 74-87 et sont sacrés champions sans la moindre discussion !

Charleroi termine meilleure défense et meilleure attaque du championnat. Une fierté pour William Robeyns.

Une saison parfaite du début jusqu’à la fin. Certes, il y a eu des hauts et des bas dans l’équipe. Mais notre force, c’était l’ambiance en groupe. On s’entendait tous bien et le coach était toujours derrière nous a rien lâcher... Notre défaite contre Oostkamp était une erreur de parcours et on l’a prouvé. Mon sentiment par rapport à ce titre ? Je suis heureux d'avoir pu gagner un titre avec mes potes, dont certains que je connais depuis plus de 5 ans, et d'avoir pu côtoyer sur le terrain des coéquipiers de haut niveau !

25 victoires en 26 rencontres, c'est le bilan du récent champion de Division 3. Auteurs d'une saison exceptionnelle, les hommes de Fred Wilmot sont promus en Division 2.

3) Le titre en Coupe AWBB

Une semaine après le titre en championnat, les U21 ont l’occasion de remporter un deuxième titre.

Charleroi démarre le quart-temps pied au plancher pour prendre l’avance à 2-12. L’Excelsior Brussels revient bien dans la rencontre et clôture le premier quart sur le score de 12-20.

Les jeunes de Jaume Avino dominent les débats. Il n’y a pas grand chose à dire ! Charleroi est plus complet, plus efficace. Les Bruxellois ne parviennent pas à marquer. C’est 22-41 à la pause.

En deuxième mi-temps, les deux équipes se rendent coup pour coup. Bruxelles tente de revenir dans la rencontre mais le Proximus Spirou contrôle durant toute la deuxième mi-temps et s’impose 53-69.

Tito Casero, à nouveau en verve, termine MVP du match !

Au début de la rencontre, on a du mal à marquer le premier panier. Mais dès que le premier panier rentre, on sait qu’on a rien à perdre. A 2-12, on prend confiance et on gère le match pour l’emporter. Ca me fait plaisir d’enfin gagner une Coupe AWBB et comme bonus d’être élu MVP.

4) Une victoire prestigieuse pour le dernier match

En ouverture du Tournoi international de Tourcoing, à Brunehaut, les jeunes jouent leur dernier match ensemble. Seul Raffi Morini manque à l’appel. Les joueurs affrontent une sélection des meilleurs joueurs U23 serbes. Provenant de l'ensemble des clubs de Belgrade (Étoile Rouge, Partizan, Mégas Leks,...). Tous évoluent en équipe nationale de jeunes.

Menés 38-46 à la mi-temps, les Carolos l’emportent sur le fil 80-78 avec un Anthony Lambot de feu, auteur de 27 points.

Sami Demirtas, joueur le plus constant de la saison, raconte la rencontre.

Le match contre les Serbes, c'est un match de gala. Mais malgré le manque d’enjeu, on se doit de gagner ce match. Quand on joue contre une équipe étrangère, on doit montrer qu'on peut rivaliser avec ces pays du basket.
Au début de la rencontre, on remarque que le basket serbe est plus agressif que le nôtre. Après un temps d’adaptation et à -10 au score, on commence à jouer en équipe comme durant toute la saison. On revient petit à petit dans la rencontre et on finit par émerger sur le fil. C’est une fierté. D’autant plus que tous les joueurs sont montés sur le terrain.

Il conclut cette saison magnifique par ces mots…

Ca fait bizarre de se dire que c'était le dernier match de la saison, elle est tellement passée vite. Il y a eu des hauts et des bas mais au final, c’était une tuerie ! C'était vraiment le dernier match tous ensemble car pour l'année prochaine il y aura des départs et des arrivées dans l'équipe. J'espère qu'on aura la même combativité et enthousiasme que cette année. Mais tout ça ne se serait pas aussi bien déroulé sans Fred Wilmot, Jaume Avino, Sandy Piet et les supporters. Merci à eux !

LET'S GO SPIROU ! #AUCOEURDELAPASSION


Belgian Championship
Belgian Championship
Belgian Championship
Belgian Championship
Belgian Championship
Belgian Championship
Belgian Championship
Belgian Championship
Belgian Championship
Belgian Championship

10x Belgian Championship

Belgian Cups
Belgian Cups
Belgian Cups
Belgian Cups
Belgian Cups

5x Belgian Cup

Partenaire CPH - Logo